Au service des assurances


Au service des assurances

Le drone s’avère très utile, notamment pour les experts et/ou les assurances. 

En effet, ces derniers doivent généralement établir un rapport d’expertise afin de constater les dégâts sur le lieu-dit. 

Ainsi, si le bâtiment est haut, grand ou inaccessible, un drône est la solution.

(une toiture, une éolienne, un ouvrage d’art, des pylônes...) 

En vol, il permet de récolter des données précises, qui peuvent permettre de faire un diagnostic rapide, évolutif et de qualité.

Nouvel allié des assureurs, révolutionnaire en cas de sinistre.

Les données recueillies sont précieuses et précises sur les lieux sinistrés.

De plus, il peut permettre à l’assuré professionnel un gain de temps pour sa reprise d'activité.Ce bijou de technologie est un nouvel atout au service des assurances.

De multiples applications possibles

  • Prévention: surveillance de zones exposées aux catastrophes naturelles et autres risques, inspection de biens assurés y compris à l’aide de capteurs spécifiques (caméra thermique, par exemple), suivi des pathologies du bâtiment en assurance construction.
  • Analyse des risques: évaluation de l’état et de la situation d’un bien ou d’un site à assurer, modélisation en 3D de bâtiments pour en obtenir une image précise et faciliter ensuite l’évaluation des dommages en cas de survenance d’un sinistre...
  • Gestion de sinistres: évaluation des dommages concernant des biens inaccessibles (lieux inondés, bâtiments incendiés, sites pollués, etc.) ou des zones de grande superficie (cultures par exemple).


Témoignages  Professionnels :

  • En tant qu’expert, utiliser des drones nous permet d’avoir rapidement une idée assez précise de l’ampleur des dégâts et des solutions à mettre en place. Dans nos métiers, c’est un accélérateur de constat et une aide à la prise de décision. Nous travaillons avec des opérateurs sélectionnés pour leur qualité de services, et parce qu’ils sont spécialisés dans l’inspection de sites techniques. Sur le terrain, ce sont les experts qui guident les opérateurs, définissent les points à survoler et à examiner. Parler le même langage est essentiel.
    Jean-Bertrand Bonein, directeur de la relation clients et du développement de Texa.
  • En cas de catastrophes naturelles, un survol de drones permet de gagner du temps dans l’évaluation des dégâts, la définition des moyens humains et logistiques à mettre en oeuvre, l’identification des urgences et même le provisionnement des indemnisations. Mais dans ces circonstances, de nombreux assureurs et experts sont concernés. Il serait utile à mon sens que l’intervention des drones soit alors gérée de manière collective. Je suis persuadé que la mutualisation si elle est orchestrée en amont par les fédérations, par exemple, bénéficierait à tout le monde.
    Olivier Gloux, membre du comité directeur d’Adenes

    " Une aide au diagnostic et à la reprise d’activité "

  • Le sinistre : Un incendie survient dans une menuiserie qui dispose d’une chaîne de fabrication et d’un entrepôt. « La moitié de l’usine est détruite. Le chef d’entreprise est effondré, la matière première pour ses commandes en cours lui a déjà été livrée », explique Agnès Roche d’Allianz France.
  • Les contraintes : L’expert désigné par le parquet interdit l’accès au site à cause de la chaleur qui émane encore du bâtiment incendié.
  • La solution : En s’appuyant sur la vidéo et les photos prises à l’aide d’un drone, l’expert identifie le parcours du feu et fait des premières hypothèses sur l’origine du sinistre. Les images collectées par le drone permettent aussi d’évaluer les mesures à prendre pour sécuriser la partie du bâtiment qui n’a pas brûlé et préserver le matériel qui pourrait être sauvé.
  • Les bénéfices : « L’expert a pu commencer à investiguer sans perdre de temps afin de déterminer les causes de l’incendie. En parallèle, la décision de construire un mur de protection a été prise. Et rapidement, l’activité a pu reprendre sur une partie du site, limitant ainsi les pertes d’exploitation », explique Agnès Roche.


Témoignage  Client :

  • « C’est le moyen d’associer l’assuré à l’expertise, de lui faire comprendre la situation, les étapes qui vont suivre. », explique un client particulier.